Vous avez dit "efficacité" ?

2018-03-08-PHOTO-00002368

Le Président, lors du Comité technique extraordinaire du 26 février, comme lors de la plupart de ses prises de parole sur le sujet, a rappelé à quel point pour lui la masse salariale était un poids à réduire, à mettre en concurrence avec « le service public ». Outre le fait que les salaires versés à des fonctionnaires permettent toujours de contribuer à la production d’un service public, il serait temps, comme les représentant.e.s de l’UNSA le rappellent constamment depuis des années, de se pencher, pour agir, sur la réalité des fonctionnements des sièges et de ce qui pourrait être amélioré, au profit de tous et toutes : un meilleur service public et une meilleure qualité de vie au travail.

Lors du projet d’administration « Cordouan » mené en Aquitaine en 2013, beaucoup de collègues avaient mis en lumière les lourdeurs administratives et la longueur extrême des circuits de décision. Le Président a bien saisi au moment de Cordouan la nécessité de travailler sur les « circuits-courts » mais malheureusement cet enjeu a été limité à l’approvisionnement des restaurants scolaires et du côté des parapheurs rien n’a changé. Comme la plupart des dysfonctionnements bordelais ont été imposés tels quels à Poitiers et Limoges, bien des analyses de Cordouan, alourdies par les nouvelles distances, pourraient être réexaminées et être ENFIN traduites dans un plan d’actions.

WP_20180312_13_00_33_ProWP_20180312_13_00_21_Pro

Les photos qui illustrent cet article nous permettent de découvrir, ou de matérialiser pour ceux et celles qui le subissent au quotidien dans la Pôle concerné et ailleurs, le circuit d’une note ou d’une fiche, de la commande à l’arrivée à son destinataire, en général le Président. Il paraît que les organisations syndicales noircissent le tableau et ont « une vision catastrophiste » de la situation, mais là nous avons tout de même un constat produit par un cabinet extérieur sur la base des témoignages des collègues.

Si nous rajoutons la volonté affichée du Président de réduire le nombre de niveaux hiérarchiques, avec laquelle nous sommes parfaitement d’accord, qui est abs